introniser

introniser

introniser [ ɛ̃trɔnize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1220; lat. ecclés. inthronizare, du gr. thronos « trône épiscopal »
Placer solennellement sur le trône, sur le siège épiscopal, sur la chaire pontificale. Introniser un pape, un roi ( couronner, sacrer) . Par ext. Installer (qqn) dans une fonction, lui conférer un titre. Introniser un doyen, un maire.

introniser verbe transitif (latin ecclésiastique inthronizare, du grec enthronidzein, placer sur un trône) Placer, installer un roi, un pape, etc. sur le trône, officialiser la prise de fonction par une cérémonie. Littéraire. Établir quelque chose, l'installer de façon durable : Introniser une mode.introniser (synonymes) verbe transitif (latin ecclésiastique inthronizare, du grec enthronidzein, placer sur un trône) Placer, installer un roi, un pape, etc. sur le trône...
Synonymes :
- établir
Littéraire. Établir quelque chose, l'installer de façon durable
Synonymes :

introniser
v. tr.
d1./d Placer solennellement sur le trône.
d2./d Par anal. Introduire suivant le cérémonial d'usage (qqn dans une association, une conférence).
|| v. Pron. (Souvent péjor.) S'introniser poète.

⇒INTRONISER, verbe trans.
A. — Emploi trans. Installer solennellement un monarque ou un dignitaire de l'Église sur le trône. Ces rois-prêtres étaient intronisés avec un cérémonial religieux (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 222).
P. anal.
Installer quelqu'un dans une fonction. Introniser au conseil municipal :
1. Et alors, quand on voit M. Langlois saluer cérémonieusement et solennellement en Sorbonne M. Lavisse et l'introniser et le patroniser, alors on est conduit à se demander si ces grandes, ces fameuses méthodes (...) qui ne s'inclinent pas devant le saint et devant le héros, ne s'inclineraient pas quelquefois devant les puissances temporelles.
PÉGUY, Argent, 1913, p. 1148.
Introduire avec le cérémonial d'usage un nouveau membre dans une assemblée, une association, une confrérie. Et le lendemain, au château du Clos-Vougeot — monument historique et haut lieu de la viticulture bourguignonne — furent intronisés les trente premiers chevaliers avec un cérémonial parfaitement réglé et avec le concours de la chorale des cadets de Bourgogne (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 258).
Au fig.
[En parlant d'une pers.] Installer dans un état, attribuer une fonction. Voici donc la première lettre d'amour que j'ai reçue (...) je vous ai intronisée : vous êtes la souveraine absolue de ma vie, la reine de mes pensées, la divinité de mon cœur (BALZAC, Mém. jeunes mar., 1842, p. 230). Frédéric aurait accepté d'être sourd (...) pour avoir quelque chose qui l'intronisât dans une intimité pareille (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 62).
♦ [En parlant d'une chose] Installer de manière souveraine, introduire officiellement. Introniser le luxe, le principe du mal :
2. On l'a vu, en moins d'une génération, introniser en Europe l'art japonais, qui y a exercé une action tantôt favorable, tantôt dangereuse sur l'évolution de sa peinture...
Arts et litt., 1935, p. 58-7.
B. — Emploi pronom. réfl. S'installer avec autorité. Les hommes d'affaires (...) s'intronisaient inconsciemment les moteurs de l'histoire (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 621).
REM. Intrôner, verbe, synon. San Salvador (...) et la Virgen de la Pena, avec son admirable portail peuplé d'anges musiciens, de rois intrônés et de démons faisant la joute sur des dragons de tournoi (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 229).
Prononc. et Orth. : [], (il) intronise []. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. Ca 1223 « placer (sur un trône) » (GAUTIER DE COINCI, Les Miracles de Nostre Dame, éd. V.Fr. Kœnig, I Mir. 11, 745 : Es grans chaieres, es haus trones Les riches boute et intronixe); 1294 liturg. (Les Miracles de Saint-Éloi, éd. M. Peigné-Delacourt, p. 66); 2. ca 1485 « installer un souverain sur le trône » (Mistére du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, IV, 265, 33124 : Aucuns, par leurs pensées folles, se sont cuidez esvertuer A ung autre constituer et introniser roy des Juifz); 3. 1690 « placer en cérémonie un évêque sur son siège » (FUR.); 4. 1832 fig. verbe pronom. (BALZAC, L. Lambert, p. 93 : peut-on attribuer la magie par laquelle la volonté s'intronise si majestueusement dans les regards); 1839 (ID., Illus. perdues, p. 409 : de théâtre en théâtre, où Lucien fut intronisé comme rédacteur, complimenté par les directeurs). Empr. au lat. eccl. inthronizare « placer sur un trône épiscopal », lui-même empr. au gr. . Fréq. abs. littér. : 19.

introniser [ɛ̃tʀɔnize] v. tr.
ÉTYM. 1220; lat. ecclés. inthronizare, mot grec, de en-, et thronizein « introniser », de thronos « trône épiscopal ».
1 (Compl. n. de personne). Placer solennellement sur le trône, sur le siège épiscopal, sur la chaire pontificale. Établir, installer. || Introniser un pape, un évêque.(V. 1485). || Introniser un roi, un souverain ( Couronner, sacrer).
1 Il (Henri IV) fait introniser son anti-pape Guibert, et est couronné solennellement par lui.
Voltaire, Annales de l'Empire, Henri IV, 1084.
2 (…) Bonaparte lui-même était allé (…) chercher des Bourbons pour les introniser en Toscane.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Vers l'Empire d'Occident, X.
Par ext. (parfois iron.). || Introniser un doyen, un maire.Introniser des chevaliers du Tastevin.
Introniser qqn, l'installer dans une fonction, lui conférer un titre.
3 Depuis cette matinée où vous m'avez souri en noble fille qui devinait la misère de mon cœur solitaire et trahi, je vous ai intronisée : vous êtes la souveraine absolue de ma vie, la reine de mes pensées, la divinité de mon cœur (…)
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 195 (1842).
2 (Compl. n. de chose). Introduire de manière officielle ou solennelle; introduire durablement. Installer. || Introniser en Europe l'art nègre. || Introniser une politique nouvelle, une science, une mode. Impatroniser.Passif et p. p. || Les doctrines qui furent récemment intronisées, les doctrines intronisées.Pron. || S'introniser.
CONTR. Détrôner, renverser.
DÉR. Intronisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • introniser — (in tro ni zé) v. a. 1°   Placer en cérémonie un évêque sur son siége épiscopal, lorsqu il prend possession de son église. Après l avoir intronisé, on chanta le Te Deum. •   Il [Henri IV] fait introniser son antipape Guibert, et est couronné… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTRONISER — v. a. Il n est d usage qu en parlant De la cérémonie qui se fait en plaçant un évêque sur son siége épiscopal, lorsqu il prend possession de son église. Après l avoir intronisé, on chanta le Te Deum. On lui fit prêter le serment avant de l… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INTRONISER — v. tr. Placer sur le trône en cérémonie. Ce prince fut sacré et intronisé. On lui fit prêter le serment avant de l’introniser. à peine le pape fut il intronisé qu’il voulut bénir la ville de Rome. Il se dit, particulièrement, de la Cérémonie qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • intronisation — [ ɛ̃trɔnizasjɔ̃ ] n. f. • 1372; de introniser ♦ Action d introniser; le fait d être intronisé. Intronisation d un pape. « L intronisation du nouveau pouvoir » (Michelet). ● intronisation nom féminin Action de faire asseoir un évêque, un abbé, une …   Encyclopédie Universelle

  • installer — [ ɛ̃stale ] v. tr. <conjug. : 1> • 1349; lat. médiév. installare « mettre dans sa stalle » I ♦ 1 ♦ Relig. Établir solennellement dans sa dignité. Installer un pape, un évêque. ⇒ introniser. ♢ Établir solennellement dans une fonction… …   Encyclopédie Universelle

  • Lieou Pei — Liu Bei Portrait de Liu Bei. Liu Bei (v. 161 21 juin 223) ou Lieou Pei en transcription EFEO (en chinois traditionnel : 劉備, simplifié : 刘备, pinyin : Liú Bèi) é …   Wikipédia en Français

  • Liu Bei — Dans ce nom asiatique, le nom de famille précède le prénom. Portrait de Liu Bei. Liu Bei (v. 161 21 juin 223) ou Lieou Pei en transcription EFEO (en chinois traditionnel : 劉備, simplifié  …   Wikipédia en Français

  • TRÔNE — Fauteuil sur lequel le souverain s’assied lors des grandes cérémonies, le trône s’insère en général dans un décor destiné à mettre un homme au dessus du commun des mortels: les trônes sassanides et byzantins plaçaient le souverain au milieu du… …   Encyclopédie Universelle

  • sacrer — [ sakre ] v. <conjug. : 1> • 1138; lat. sacrare 1 ♦ V. tr. Consacrer (qqn) par la cérémonie du sacre. ⇒ bénir, oindre. Sacrer un roi, l empereur. ⇒ introniser. Sacrer un évêque. (Avec un attribut) « L admiration traditionnelle qui sacre [ …   Encyclopédie Universelle

  • întrona — ÎNTRONÁ, întronez, vb. I. tranz. şi refl. 1. A (se) aşeza pe tron ca domn, rege, împărat; a (se) încorona, a (se) înscăuna. 2. fig. A deveni sau a face să devină stăpân; a (se) statornici. ♦ A (se) instaura, a (se) instala. – În + tron. Trimis de …   Dicționar Român

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”